Saisissez votre adresse e-mail; vous serez alors tenus au courant des nouveautés.

vendredi 22 mars 2019

Route de la soie (Nouveau : Ouzbékistan / Tadjikistan)

  • Route de la soie (Ouzbékistan et Tadjikistan), du lundi 13 mai au vendredi 24 mai 2019. Les inscriptions sont ouvertes; dès que 11 participants m'auront fait connaitre leur intérêt, le voyage sera validé.
  • 2.245 € pour 16 personnes; 2.359 € pour 11 personnes (au lieu de 2.950 € de X'ian à Urumqui).
Il faut me répondre très rapidement, par mail, avec la mention "oui, je suis intéressé".
Si nous sommes 11, le voyage sera alors lancé et je reprendrai contact avec ceux qui sont concernés pour leur confirmer la procédure d'inscription

SUR LES TRACES DE LA ROUTE DE LA SOIE
CIRCUIT OUZBÉKISTAN / KIRGHIZISTAN
12 jours /11 nuits
du lundi 13 mai 2019 au vendredi 24 mai 2019

Sur les traces de Marco Polo et des conquérants d'Asie Centrale : les perses, Alexandre le Grand, les Arabes, Gengis Khan...découvrez celles qui furent longtemps considérées comme les trois plus belles villes du monde. Au milieu des sables, le mirage des dômes d'un bleu éclatant, les minarets élancés et les revêtements de céramique ont attiré et fasciné voyageurs et conquérants.



Jour 1 - Lundi 13 Mai 2019 :  PARIS TASHKENT
Départ de Paris Charles de Gaulle à destination de Tachkent (via MOSCOU) sur vol régulier de la compagnie AEROFLOT. (SU2455 14h05/18h40 // SU1870 20H50/02H45).
Repas à bord

Jour 2 :Mardi 14 mai TASHKENT / BOUKHARA (TRAIN DE NUIT 22H20 – 06H20)
Arrivée et transfert à l’hôtel. Installation dans les chambres.
Petit-déjeuner à l’hôtel.
Tachkent, capitale de l’Ouzbékistan, vieille de deux mille ans, fut partiellement détruite lors de séismes et reconstruite à partir de 1966. Ce matin, nous visiterons le musée des arts appliqués, ancien palais du diplomate Polovtsev, où sont présentés des "suzanné", des poteries, céramiques sculptures sur bois et instruments de musique. Notre découverte de la ville se poursuivra par un tour de ville avec l’ensemble Khazret Imam qui se situe au cœur du vieux Tachkent : la médersa Barakhan magnifique monument du XVIe siècle ; le mausolée de Kaffal Ach Chachi daté du XVIe siècle dans lequel se situe la tombe d’un docteur de l’islam, philosophe et poète ; la mosquée Tellia Cheikh, principale mosquée du Vendredi de la ville avec sa belle bibliothèque devenue le musée du Coran où est exposé l'un des plus vieux Coran du monde. Nous visiterons la médersa Kukeldash aux fins décors de faïence et le centre du vieux quartier de Tachkent.
Déjeuner en cours de visite.
Cet après-midi nous découvrirons la ville nouvelle et ses lieux réputés comme la place de l'Indépendance, le théâtre Navoï, le square d'Amir Timour, le monument du courage, érigé à la mémoire des victimes du tremblement de terre de 1966.
Nous visiterons également le métro de Tachkent, dont certaines stations sont soigneusement décorées sur différents thèmes.
Dîner.
Transfert à la gare pour prendre le train de nuit à couchettes Tachkent / Boukhara (22H20-06H20) / 2 personnes par compartiment.
Nuit dans le train.

Jour 3 : mercredi 15 BOUKHARA
Arrivée à la gare de Kokande, située à 10 km de Boukhara. Départ pour votre hôtel à Boukhara.
Petit-déjeuner à l’hôtel. (Nous laisserons les bagages à l’hôtel mais les chambres ne seront disponibles qu’à partir de 12h00).
Départ pour la visite de cette deuxième "ville musée" d'Ouzbékistan qui fut la capitale régionale de la fin du XVIème siècle jusqu'en 1917. Nous nous rendrons d'abord à la forteresse ARK, résidence des dirigeants de BOUKHARA : elle comportait des palais, des casernes, l’hôtel des monnaies et la prison. Puis, visite de la mosquée BOLO-KHAOUZ dont l’iwan reste l'un des plus grands et des plus élégants de l’Asie centrale, du mausolée des Samanides, œuvre novatrice construite dans un parc verdoyant sous le règne d'Ismaïl Samani qui gouverna la région de 892 à 907, et au Sitorai Mokhi Khossa, ancienne résidence d'été de l'émir de Boukhara construite à la fin du siècle dernier selon la distribution pavillonnaire propre à l'Orient. Flânerie dans le bazar Chachma Ayoub suivie de la visite des ensembles BAGAOUTDIN, site le plus sacré de BOUKHARA où fut enterré l’un des fondateurs de l’islam soufique, et de la nécropole de TCHOR BAKR. Puis, découverte de l’ensemble LIABI KHAZOUZ, un des complexes architecturaux les plus originaux de BOUKHARA avec ses maisons de thés traditionnelles ; des coupoles marchandes ; du TCHOR MINOR (quatre minarets) un des édifices les plus séduisants et étranges de la ville, d’autant plus surprenant qu’il fut construit en 1807 par un riche marchand turkmène, et de la médersa KOUKELTACH, la plus grande d’Asie Centrale. Déjeuner en ville en cours de visite. Visite du minaret KALIAN, chef-d’œuvre inscrit par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité ; dominant la ville, il annonçait aux caravanes épuisées leur arrivée dans une cité vraiment importante. Balade dans le quartier de POI KALIAN qui retrace toute l’évolution architecturale des Seljoukides aux Chaybanides, avec ses anciens marchés, ses mosquées et ses médersas. En soirée, dîner concert dans une médersa avec musique folklorique .
Nuit à l’hôtel.



Jour 4 :  jeudi 16 BOUKHARA / SAMARCANDE (290 kms/ 04h00)
Ce matin nous quitterons Boukhara pour visiter Vabkent et son minaret, datant du XIe siècle, et dont la hauteur atteint 39m. Puis nous rejoindrons Guijdouvan où nous visiterons la médersa d’Ouloug Beg. Notre matinée se terminera par une visite de l'atelier de poterie, dans la même famille depuis six générations.
Suite du voyage pour NOURATA, à travers le grand désert de Kyzyl-Kum. Nourata  se trouve à la frontière du monde nomade et sédentaire, habité en grande partie par les Kazaks, qui malgré les efforts de sédentarisation déployés à l’époque soviétique, ont su préserver leur tradition de vie nomade. Découverte de la ville : le bassin aux poissons sacrés ; la mosqué et les vestiges de la citadelle sogdienne.
Après le déjeuner, départ pour Samarcande. En cours de route, nous ferons une halte à Gijdouvan pour visiter un atelier de céramiques, particulièrement réputé pour ses objets en faïence.
Samarcande, une des plus vieilles cités du monde, fut une étape importante de la Route de la Soie et des grandes routes des caravanes venant des pays avoisinants tels que la Chine, la Sibérie et l'Inde. Ainsi placée, elle fut occupée successivement par les Grecs d'Alexandre le Grand, les Arabes, les Mongols de Gengis Khan et enfin par les Russes en 1868. Tamerlan, bâtisseur d'un énorme empire dont elle fut la capitale, et son petit-fils Oulougbeg, scientifique éclairé, firent la renommée de la cité.
Dîner et nuit à Samarcande.

Circuit individuel - Ouzbékistan - Au pays des coupoles turquoise

Jour 05 vendredi 17 SAMARCANDE
Petit déjeuner à l’hôtel.
Capitale de l’antique Sogdiane, SAMARCANDE prospéra au carrefour des grands axes caravaniers venant de Chine, de Sibérie, de Perse et d’Occident, jusqu’au déferlement des hordes de Gengis Khan qui détruisirent la cité avant de la reconstruire sur les cendres des faubourgs. La notoriété de SAMARCANDE vingt deux siècles plus tard lorsque Tamerlan en fit la capitale de son empire au XIVe siècle.
Ce matin, premiers pas dans SAMARCANDE et la légendaire sur la place du Reghistan avec ses splendides medersas d’Oulougbeg, de Chir-Dor, extraordinaire construction qui mêle l’Islam à des réminiscences de zoroastrisme, ainsi que du Tilla-Kari, décoré de faïences en céramique bleue.
Puis nous visiterons les mausolées de Chakhi-Zinda, vaste ensemble architectural composé de onze mausolées destinés aux membres de la dynastie régnante et de la noblesse féodale, à la lisière du site archéologique d’Afrassiab, en plein cœur d’un vaste cimetière datant des XIVe et XVe siècles.
Découverte de l’observatoire d’Oulougbeg érigé au XVe siècle et du musée d’Afrassiab, l’un des plus vastes du monde. Déjeuner typique dans une tchaikhana de la ville.
Cet après-midi sera dédié à la visite du Gour Emir, tombeau de Tamerlan ainsi que le Roukhabad (visite extérieure), datant du XIVe siècle, et l’Ak Saraï (visite extérieure). Nous poursuivrons les visites avec la découverte de la mosquée Bibi-Khanym, la plus grande mosquée d’Asie Centrale. En fin d’après-midi, nous flânerons un peu au bazar.
Dîner chez l’habitant.
Nuit à Samarcande.


Jour 06 : samedi 18 SAMARCANDE / OURGOUT / TACHKENT (50 kms x 2 + train )
Petit déjeuner à l’hôtel.
Ce matin, nous nous rendrons à Ourgout, second marché le plus important d’Asie Centrale pour y découvrir certains aspects de la vie quotidienne et aussi pour flâner (pour information, il vient d’être modernisé).
Déjeuner typique dans une tchaikhana.
De retour à Samarcande, nous découvrirons la mosquée KHAZRETI KHEZR où s’arrêtaient les caravanes avant leur départ sur les pistes lointaines. Découverte de l’ensemble d’Iman Al Boukhari, l’une des plus grandes figures du monde islamique, lieu de pèlerinage des musulmans. Départ pour une présentation de costumes en soie inspirés des tissus traditionnels à l'atelier de Valentina Romanenko. Transfert à la gare de Samarcande et embarquement à bord du train Express AFROSIAB pour Tachkent en fin d'après-midi (16h50/19h30).
Arrivée et dîner à Tashkent.
Nuit à l’hôtel.

862293815_733af1eaf5_b

Jour 07 - dimanche 19 : TACHKEN BISHKEK / ALA ARTCHA / BICHKEK (80 kms)
Petit déjeuner
Transfert à l’aéroport et envol pour Bishkek, capitale kirghize (06h25/08h45).
(Environ 60 km - altitude à Ala Archa : environ 1 500 m)
Ce matin, visite de Bishkek considérée aujourd’hui comme la capitale culturelle du pays 
Simple fortin créé pour défendre les voies commerciales passant en lisière du khanat de Kokand, l'actuelle capitale devient une ville de garnison russe sous le nom de Pishpek. Au début du XXe siècle, les Soviétiques la rebaptisent "Frunze" et c'est seulement avec l'indépendance, en 1991, qu'elle adopte le nom de Bichkek. Votre découverte de la ville débutera sur la place Ala-Too où les couleurs kirghizes sont levées chaque matin au crépuscule.
Déjeuner. Puis vous partirez en direction du parc national d’Ala Archa qui en langue kirghize signifie "le genièvre vif", en raison de l’abondance de cet arbre à cet endroit. Vous effectuerez une randonnée dans son canyon, grandiose gorge escarpée. (Cette randonnée d’environ 3 heures est accessible à tous mais comporte un dénivelé d'environ 80 m).
Un dîner traditionnel sera organisé à 7 heures du soir.
Nuit à l’hôtel.

Jour 08 :  lundi 20 BISHKEK / KOCHKOR (100 kms)
Petit déjeuner
Ce matin, en route vers Kochkor, cité montagneuse et arborée.
Vous vous promènerez dans le bazar animé de la ville et visiterez un atelier de feutre, matériau indispensable à la fabrication des yourtes.
Déjeuner chez l'habitant. Visite d’une coopérative de la fabrication des fameux tapis kirghizes et fabrication du plat traditionnel "Bech Barmak". Nos hôtes nous montrent aussi les différentes méthodes d'artisanat et les traditionnels costumes.
Installation, dîner et nuit chez l’habitant.

Voyage au Kirghizistan : La Route de la Soie  avec l'agence New Destination

Jour 09 : mardi 21 KOCHKOR / GORGE DE JETY OGUZ / KARAKOL (340 kms)
Petit déjeuner
Nous reprenons notre route en longeant la rive sud du lac Issyk Kul, arrêt aux sources de Manjili Ata (10 minutes de marche), puis nous continuons notre route vers Karakol, ville atypique avec sa petite église russe, ses élégantes maisons coloniales et son centre administratif d'architecture soviétique.
Nous partons en direction des montagnes, en s’enfilant dans la vallée de Jety Oguz. Nous atteignons le sanatorium (SPA) de Jety Oguz très connu sous l’époque de l’URSS pour avoir accueilli les présidents de l’empire russe, ainsi que ses astronautes. Randonnée à pied dans la vallée de Jeti Oguz (« les sept taureaux »), nous nous promènerons tranquillement jusqu’au pied des sommets culminants à 5100 m.  La vallée verdoyante et très boisée se termine par un large plateau fleuri d’Edelweiss et autres fleurs de montagne.
La vallée et le canyon de Jety-Oguz forment une véritable beauté naturelle. Les formations de falaises sédimentaires rouges sont un des emblèmes touristiques de la région, qui en tire son nom.
Arrivée à Karakol, découverte de la très belle église russe et de la mosquée Dungan. Ensuite, nous passerons par le grand bazar de Karakol où vous pourrez déguster les brochettes de viande « chachlik » ou si le cœur ou l’estomac vous en dit, vous pourrez goûter le traditionnel Achlam Fu, générateur de vie pour contrer une lourde gueule de bois. Vous pourrez notamment acheter d’excellents fruits secs, du miel ou du lard.
Déjeuner au village de Bokonbaevo où vous rencontrerez un chasseur à l’aigle.   
Installation, dîner et nuit à l’hôtel.

Jour 10 : mercredi 22 KARAKOL / ISSYK KUL / CHOLPON ATA (180 kms)
Petit déjeuner
Visite du mémorial dédié à Prjevalski. Ce grand explorateur et scientifique russe traversa montagnes et vallées d’Asie Centrale accompagné de botanistes, anthropologues et chercheurs, et fut le premier à rencontrer ces hordes de petits chevaux endémiques à la région et qui portent aujourd’hui son nom. Route pour le lac Issy Kul (1 600 m), l’un des plus grands lacs d’eau douce du monde (6200 km2), véritable mer intérieure. Son nom signifie « mer chaude » ; ce lac en effet ne gèle jamais malgré sa situation à 1600m d’altitude. Entouré de magnifiques montagnes aux sommets enneigés, il est la fierté et l’âme du pays, le deuxième pôle d’attraction balnéaire de l’ex-URSS après la Mer Noire et le plus grand lac de montagne au monde après le Titicaca. Puis marche facile dans la gorge Grigorivskaïa. Promenade en bateau pour profiter des magnifiques paysages du lac aux eaux violines et des montagnes jusqu’à Tcholpon Ata, station thermale. Sur ses rives des plages aménagées et des hôtels au charme très rétro.  Arrêt aux gravures rupestres de Cholpon Ata, gros rochers disséminés sur les rives du lac et couvertes de pétroglyphes représentant mouflons et scènes de chasse. Déjeuner en cours de visite.  
Installation, dîner et nuit à l’hôtel

Jour 11 : jeudi 23 CHOLPON ATA / BISHKEK (255 kms)
Petit déjeuner
Ce matin, vous partirez pour la vallée de Chuy et découvrirez l'un des seuls grands sites archéologiques kirghizes de la Route de la Soie, la tour de Burana. Un monticule et un minaret grossièrement restauré sont les seules traces encore existantes de la citadelle de Balasagun, fondée par les Sogdiens et devenue au XIe siècle la capitale des Karakhanides. Croix nestoriennes, monnaies chinoises ou sculptures bouddhiques, l'éventail des œuvres exposées dans le musée rappelle la nature cosmopolite de cette cité. Autour du site se dresse un bel exemple de balbal, ensemble d'étranges stèles anthropomorphes datées du Ve siècle. Déjeuner en ville.  
Retour à Bishkek. A l’arrivée, vous vous perdrez dans le fourmillement de venelles du bazar d'Osh.
Dîner d’adieu.
Nuit à l'hôtel.

Jour 12 -Vendredi 24 Mai 2019 :  BISHKEK PARIS
Petit déjeuner à l’hôtel.
Transfert à l’aéroport et assistance aux formalités d'enregistrement.
Départ à destination de Paris (via MOSCOU) sur vols réguliers de la compagnie AEROFLOT  
(SU1883 06h20-07h50 // SU2454 10h10-13h05).
Arrivée à Paris CDG le même jour.
Récupération des bagages. Fin de nos services.

INFO VERITE :
L’infrastructure hôtelière étant peu développée, le confort est simple et inégal pendant ce circuit. Le tourisme étant peu développé, des modifications dans le déroulement du programme peuvent intervenir sans préavis et changer l’ordre des visites ou des étapes, en particulier en raison du manque de fiabilité des horaires des vols intérieurs.


VOS HOTELS EN PREMIÈRE CATÉGORIE ou similaire
(Sous réserve de disponibilité à la réservation)

TACHKENT:  HOTEL GRAND CAPITAL 3*

BOUKHARA: HOTEL SULTAN 3*

SAMARCANDE : HOTEL MALIKA 3*

KARAKOL : GREEN YARD  3*, maison d’hôtes

KOCHKOR :  Hébergement chez l’habitant par chambre de deux.

BISHKEK : HOTEL DISCOVERY 3*



PRIX & CONDITIONS
SUR LES TRACES DE LA ROUTE DE LA SOIE
Circuit 12 jours /11 nuits (sur place)

Période de réalisation : du lundi 13 au vendredi 24 Mai 2019

Prix par personne en chambre double :   2 245 €
(Base 16 personnes)

Prix par personne en chambre double :   2 359 €
(Base 11 personnes)

Tarifs établis selon 1USD = 0.89 €

CE PRIX COMPREND :
- L’Assistance aux formalités d'enregistrement à l’aéroport de Paris CDG
- Le transport aérien PARIS/TASHKENT // BISHKEK/PARIS sur vols réguliers Aeroflot (sous réserve de disponibilité à la réservation)
- Les taxes d'aéroport au départ de Paris : 199 € à ce jour (valeur en date 19/03/2019)
- Le vol domestique Tachkent/ Bichkek
- Train de nuit Tashkent / Boukhara (2 personnes par compartiment), opérable tous les jours, sauf samedi et dimanche)
- L'hébergement en chambre double en hôtel en 3*/4* et chez l’habitant
- La pension complète du petit déjeuner du jour 2 au dîner du jour 11)
- Les transferts et transport terrestres en autocar privé climatisé
- Les visites et excursions mentionnées au programme
- Droit d’entrée sur les sites mentionnés au programme
- Le trajet en train, 2ème classe de Samarcande à Tachkent
- Les services d’un guide accompagnateur local parlant français pour chaque pays
- Une bouteille d’eau minérale pendant les trajets en bus et à l’arrivée
- Une carte de l’Ouzbékistan à l’arrivée
- L’assistance de notre représentant sur place
- Les assurances assistance, rapatriement
- Une pochette de voyage avec un guide touristique
- La garantie APST (garantie totale des fonds déposés)

CE PRIX NE COMPREND PAS :
- Le supplément chambre individuelle : 195 €
- Les boissons, les dépenses personnelles, les frais de permis de Photos et vidéos sur les sites.
- Les pourboires aux guides et chauffeurs 
- L’assurance annulation, bagages : 2,8% du forfait
- Pas de visa pour l'Ouzbékistan (depuis le 04/10/2018)
- Pas de visa pour le Kirghizistan pour les ressortissants français (à ce jour)


« Nos prix sont établis sous réserve de modification des taux de change, d’augmentation des tarifs aériens, taxes aéroport & hausse carburant et hôteliers ainsi que des disponibilités aériennes et hôtelières au moment de la signature du contrat. »
Devis établi, le 19/03/2019.
INFORMATIONS PRATIQUES OUZBÉKISTAN (à titre indicatif)

Agence de voyage Terre Istan

Formalités pour les ressortissants français :
Un passeport valide 6 mois après le retour du voyage est obligatoire. Nous nous chargeons de l’obtention des visas. Pour cela, vos passeports vous seront demandés au moins un mois avant le départ et vous seront remis à l’aéroport le jour du départ. Si toutefois vous aviez besoin de votre passeport durant ce délai, une participation de 55 Euros par passeport vous sera demandée pour l’obtention du visa en 15 jours.
A destination : à votre arrivée à l’aéroport de Tachkent ou d’Ourgench, après avoir récupéré vos bagages et passé les formalités de douanes, il vous faudra remplir une déclaration en 2 exemplaires à l’entrée-sortie du territoire : l'une sera à remettre à la douane en quittant l'aéroport, et l'autre qui vous sera réclamée au départ.

Décalage horaire
4 heures de plus que la France en hiver et 3 heures de plus en été. Quand il est midi à Paris en hiver, il est 16 heures à Tachkent.

Climat
L'hiver, les températures moyennes de la journée oscilleront entre 5° et 10°; en avril et octobre, elles se situeront autour des 20° mais elles peuvent chuter en soirée. En mai et septembre, la moyenne tourne autour de 30° le plus chaud étant juillet et août avec 35° en moyenne. Quelques précipitations en avril et octobre, puis temps sec de mai à septembre.

Habillement et équipement
En saison froide des vêtements très chauds sont nécessaires: bottes, lainages, veste doublée. A partir de fin avril, mai, vous munir de vêtements légers en coton, d’un lainage pour les soirées et les matinées fraîches, des lunettes de soleil et un couvre-chef
Dans les pays musulmans de l’Asie Centrale, nous vous recommandons de ne pas porter de shorts ni pour les femmes ni pour les hommes, et de vous munir d’un foulard de coton pour visiter les mosquées (pour les femmes).
En toutes saisons, prévoir une paire de chaussures confortables.

Monnaie
La monnaie locale est le "sum" équivalent à 100 "tiyin". A ce jour 1 euro = 2 103 sums (Juil.10).
L’euro est désormais accepté. Il est préférable de venir avec des espèces. Munissez-vous de coupures de différents montants en bon état. Les travellers chèques sont très peu acceptés.
Les cartes de crédit le sont dans quelques grands hôtels. Nous vous conseillons de ne pas changer à l’aéroport aux guichets de banque qui sont situés avant la douane, mais de demander conseil à votre conférencier et à votre guide local qui vous attendra après la douane.

Achat
L'achat de tapis ou objet est autorisé tant qu'il n'est pas antique. Pensez à demander un certificat du Ministère de la Culture au vendeur, confirmant que votre bien n'a aucune valeur historique. Il pourra vous être demandé à la douane.

Santé
Il est recommandé de ne pas boire d’eau du robinet, de ne pas manger de fruits non pelés. Il est en outre conseillé, en plus de vos médicaments habituels, de vous munir de remèdes contre les troubles intestinaux (anti-diarrhéique, antalgiques), crème antibiotique, crème contre les insectes, collyre, antibiotiques à large spectre, pansements etc... Aucun vaccin n’est exigé mais il est sans doute préférable d'être vacciné contre l'hépatite A et le DT-Polio.

Electricité
Normes européennes en vigueur (220V/50Hz), un adaptateur à fiches plates peut vous être utile.

Photo et vidéo
Tous les appareils photos, caméras, films sont autorisés. Il faut cependant prévoir des réserves de pellicules et piles en quantité suffisante car même s'il est possible d'en trouver dans les grandes villes, les prix restent très élevés.

Pourboires
Si vous êtes satisfaits, il est d’usage de prévoir 2 euros par personne et par jour pour le guide, et 1 euro par personne et par jour pour les chauffeurs, mais bien sûr cela reste à votre discrétion.


INFORMATIONS PRATIQUES KHIRGHIZISTAN (à titre indicatif)

FORMALITES :  
Les ressortissants français sont dispensés de visa et de procédure d’enregistrement pour les séjours touristiques et d’affaires de moins de 60 jours. Ils devront toutefois s’assurer que le passeport a été dûment tamponné au moment de l’entrée sur le territoire.

SANTE :  
Vaccinations classiques à jour (hépatite A, polio, tétanos, ...). Les vaccins pour la diphtérie et la typhoïde peuvent aussi être recommandés.
Pas de fièvre jaune obligatoire, sauf si vous déclarez à l’arrivée que vous avez séjourné récemment en Afrique ou Amérique Latine.
Une visite de contrôle chez le dentiste est recommandée avant le départ.
 
DECALAGE HORAIRE :  
GMT/UTC + 6 heures
 
MONNAIE :  
Som (KGS)
En 1993, le Kirghizistan est devenu le premier pays d'Asie centrale à mettre en place sa propre monnaie nationale. La transition avec le rouble russe a été difficile et, encore aujourd'hui, le pays souffre d'une économie chancelante, d'un système bancaire primitif, d'une forte inflation et de bas salaires. Les services sont souvent beaucoup plus chers pour les étrangers que pour les habitants.
Oubliez les cartes de crédit, seul l'argent liquide est accepté au Kirghizistan. Seule la monnaie locale a cours légal mais, dans la pratique, les dollars américains et les euros sont parfois acceptés, voire obligatoires pour réaliser certaines transactions. Vous trouverez des services de change dans la plupart des hôtels et dans de nombreux magasins. La plupart des établissements n'acceptent que les billets flambant neufs, convaincus que les billets plus anciens sont sans valeur. Il est possible de changer des dollars US et des chèques de voyage contre des soms dans les banques, mais les bureaux de change privés sous licence pratiquent des taux légèrement plus avantageux pour les liquidités en dollars US.
 
COMMUNICATION :  
Indicatif téléphonique : +996
ELECTRICITE :  
220V, 50 Hz. Apportez une frontale ou une lampe-torche.
GASTRONOMIE :  
Riz, savoureux assaisonnements, légumes, yaourt et viandes grillées : la cuisine centre-asiatique ressemble à celle du Moyen-Orient ou de la Méditerranée. Les plats servis au Kirghizistan trouvent leur origine dans la cuisine nomade et sont donc principalement à base de viande (y compris d'abats), de produits laitiers et de pain. La cuisine kirghize n'est pas particulièrement subtile : on n'hésitera pas, pour relever un plat plutôt fade de viande et de pommes de terre, à servir à côté un second plat assez relevé qui vous mettra la bouche en feu. Omniprésent, le thé est le plus souvent servi avec du lait. En dépit de leur héritage musulman, la plupart des Kirghiz boivent de l'alcool, du moins avec leurs invités. Si vous n'aimez pas les alcools forts (en général, de la vodka), mieux vaut vous en excuser à l'avance. On vous servira aussi peut-être du kumys, lait de jument fermenté et légèrement alcoolisé, disponible uniquement au printemps et en été, lorsque les juments mettent bas. En revanche, le bozo (alcool épais et mousseux à base de millet fermenté) est disponible toute l'année.
 
SAVOIR VIVRE :  
En Kirghizie, comme en Ouzbékistan les diversités ethnique, sont l’occasion d’une grande souplesse et de tolérance. L’accueil  dans ces pays est avant tout culturel…
Pays de nomades ou populations d’origines Russe, Kazakh, Chinoise ou Kirghize cohabitent, nous vous invitons à respecter au mieux les coutumes, traditions, cultures et religions de chacune de ces populations locales :
-       En ville (essentiellement à Bishkek) les codes sont très souple, mais prévoyez des vêtements à manche longue et tenues correcte pour les visites des sites à caractère religieux…
-       En trek, dans les campagnes ou les petites villes et villages portez une tenue de préférence longue et ample, recouvrant genoux et épaules particulièrement dans les lieux de culte ou chez l’habitant. Pour les baignades dans les lacs et rivières, en trek, mesdames, privilégiez le maillot une pièce bien couvrant.
-       Pensez à demander et dans le doute à retirer vos chaussures chaque fois que nécessaire, à l’entrée des sites religieux et dans les maisons.
-       Evitez les contacts corporels comme caresser la tête d’un enfant ou serrer la main d’une femme ou la regarder avec insistance.
-       Evitez les tons agressif ou de hausser la voix...
-       En couple, soyez discret dans vos signes d’affection, évitez-les en public…
-       Pour les photos ayez le réflexe de demander, aussi bien pour les personnes que pour les intérieurs de monuments.
-       Ne donnez pas de stylos, bonbons et autres cadeaux aux enfants. Ce comportement incite à la mendicité et parfois à abandonner l’école...
-       Ne pas distribuer de médicaments, les locaux n’ont pas les mêmes habitudes et ne savent pas les utiliser  et traduire les posologies…

Pourboires:
Les pourboires ne sont pas obligatoires. Cependant, dans la plupart des pays d’Asie, c’est souvent plus qu’une coutume ; c’est un usage quotidien !!! Les citoyens des classes aisées dans ces pays donnent systématiquement… Aussi, il est devenu impensable pour les locaux qu’un étranger ne puisse pas se soumettre à ces règles d’usage.













Aucun commentaire: